Centrale nucléaire de Gravelines : le périmètre d'intervention élargi, le Calaisis concerné

Article publié le 26 avril 2016 à 15h15 dans l'édition de Calais - Commune de Marck

Centrale nucléaire de Gravelines : le périmètre d'intervention élargi, le Calaisis concerné
Crédit photo © La Voix du Nord


Article complet disponible sur le site de

Consulter l'édition de Calais

À l'occasion du trentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl ce mardi, la ministre de l'Écologie et de l'Énergie a annoncé l'extension du périmètre particulier d'intervention (PPI) autour des centrales nucléaires. Il va être élargi à vingt kilomètres contre dix aujourd'hui. Ce qui signifie que dans le Calaisis, proche de la centrale nucléaire de Gravelines, Calais, Marck, Coulogne, Les attaques, Guemps, Audruicq, Ardres et Balinghem devraient désormais être intégrées dans ce nouveau périmètre.

Jusqu'à maintenant le plan particulier d'intervention était prévu pour les communes situées dans un rayon de dix kilomètres autour de la centrale nucléaire de Gravelines. Ce qui incluaient pour le Calaisis, les communes de Oye-Plage, Offekerque, Nouvelle-Église, Vieille-Église, Saint-Omer-Cappelle, Saint-Folquin.

À l'avenir, le nouveau périmètre devrait comprendre, dans le Calaisis, les communes Calais, Marck, Coulogne, Les Attaques, Guemps, Audruicq, Ardres et Balinghem.

Les PPI visent à protéger les populations, les biens et l'environnement et sont déclenchés par les préfets. Ils prévoient notamment l'information de la population, la mobilisation des hôpitaux, l'organisation d'une éventuelle mise à abri de la population.

PAR DOMINIQUE SALOMEZ

Les derniers articles de l'édition Calais

Zoom sur quelques professionnels

Tags