Les restes possibles de la journaliste amiénoise exécutée en 1936 déterrés dans un cimetière espagnol

Article publié le 15 mars 2019 à 12h27

Les restes possibles de la journaliste amiénoise exécutée en 1936 déterrés dans un cimetière espagnol
Crédit photo © France 3 Nord Pas de Calais


Article complet disponible sur le site de

Des restes pouvant appartenir à la journaliste française, Renée Lafont, née à Amiens et fusillée en 1936 par les franquistes dans la Guerre d'Espagne, ont été retrouvés et déterrés dans un cimetière de Cordoue, a annoncé jeudi un des responsables des recherches.