Suite à la mobilisation de 187 personnalités, dont Dany Boon et Martine Aubry, le cas d'une petite Ivoirienne réexaminé

Article publié le 1er janvier 1970 à 1h00

Suite à la mobilisation de 187 personnalités, dont Dany Boon et Martine Aubry, le cas d'une petite Ivoirienne réexaminé
Crédit photo © France 3 Nord Pas de Calais


Article complet disponible sur le site de

Le droit au séjour de Samira, fillette ivoirienne de 10 ans et de son père, qui devaient être expulsés vers l'Italie, "va être réexaminé", a annoncé samedi le ministre de l'Intérieur, après une vaste mobilisation menée par l'eurodéputé Raphaël Glucksmann. Dany Boon et Martine Aubry en font partie.